«Mubasher Qatar» examine les termes de l’accord d’armistice libyen

Des négociations sont en cours à Moscou pour signer un accord d’armistice en Libye entre le chef de l’armée nationale libyenne, le maréchal Khalifa Haftar et le chef de la milice d’Al-Wefaq, Fayez Al-Sarraj. La première journée de négociations s’est terminée par plusieurs réunions séparées entre les délégations loin des médias.

Mubasher Qatar a informé des termes de l’accord de cessez-le-feu à signer en cas d’accord entre les deux parties, dans la capitale Russe, Moscou et parmi les dispositions, la Russie devait superviser le cessez-le-feu en envoyant des délégations à la Libye. Ainsi que, l’envoi de toute force turque à Tripoli est interdit. L’accord d’armistice bénéficie également d’une surveillance internationale et de l’ONU pour superviser le cessez-le-feu.

La trêve comprend le retrait sans conditions des milices «Al-Wifaq» et des forces de l’armée nationale libyenne à la caserne et la pression pour une solution politique seulement. Certaines milices armées remettent également leurs armes.

L’accord signé à Moscou stipule également que les parties conviennent de répartir les tâches et les pouvoirs entre “Al Wefaq” , le Parlement libyen et le chef de l’armée nationale Libyenne Khalifa Haftar.

Selon l’accord, il y aura des tâches pour l’armée nationale libyenne, dont la plus importante est la lutte contre le terrorisme et les organisations terroristes. Cet accord, s’il est signé, lie les deux parties et ne peut être révoqué.

Hinterlasse eine Antwort

Deine Email-Adresse wird nicht veröffentlicht.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.