Les médecins turcs démissionnent en raison de violations de leurs droits

Les médecins Turcs ont protesté contre la violence à laquelle ils sont exposés auprès du régime Turc et ils n’ont pas prendre de salaire en échange de leurs services, l’Association médicale Turque a confirmé que les médecins turcs avaient l’intention de présenter leur démission le 17 avril 2020, pour protester contre la violence subie par les médecins en Turquie. C’était lors d’une conférence de presse tenue récemment par l’Association médicale dans son siège général à Ankara, sous le titre «Dans un environnement sain et sans violence».

Le site électronique «Turkey now» a déclaré que l’organisation avait expliqué lors de la conférence qu’elle travaillerait à lutter contre la violence et l’association organisera des réunions avec les médecins dans différentes régions, à condition que l’association tienne une autre réunion le 15 mars dans la ville d’Ankara pour organiser une manifestation le 17 avril. Au cours de laquelle les médecins doivent annoncer qu’ils ont quitté leur emploi.

Le vice-président du parti de l’Avenir fondé par l’ancien Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, Selçuk Ozdag a déclaré qu’il attend aux élections anticipées en Turquie en 2021, parce que le gouvernement turc et le président ne peuvent pas gérer le pays et qu’il y a une crise économique et du chômage en Turquie, ce qu’il indique que le plus grand problème dans ce pays est le système de gouvernement présidentiel et la décision des États-Unis d’Amérique d’imposer une sanction qui nécessite une enquête autour les actifs et les biens du président Turc Recep Tayyip Erdogan.

Hinterlasse eine Antwort

Deine Email-Adresse wird nicht veröffentlicht.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.